Partage Avec l'Afrique, association de solidarité internationale au Burkina Faso

http://partageaveclafrique.free.fr/

Littérature (Art et Culture)

Le premier écrivain burkinabé fut Dim Delobson, un fonctionnaire colonial d'origine princière, auteur de deux essais (l'Empire du Mogho-Naba,1933, et les Secrets des sorciers noirs, 1934). La première oeuvre littéraire, la chronique historique de Nazi Boni, Crépuscule des temps anciens, a été publiée en 1962, mais l'absence d'éditeurs burkinabés réduit la diffusion des romans: étienne Sawadogo (la Défaite du Yargha, 1977), Kolin Noago, Augustin Sondé Coulibaly (les Dieux délinquants, 1974). La production poétique est abondante: Frédéric Pacéré Titinga, le plus célèbre (Refrains sous le Sahel, 1976; Affiche, 1992), Jacques Prosper Bazié (Orphelins des collines ancestrales, 1983), Bernadette Dao (Parturition, 1986; Quote-part,1992). Dans les années 1980, trois romanciers émergent: Pierre-Claver Ilboudo (le Fils aîné, 1982; Adama, 1987), Patrick G. Ilboudo (le Procès du muet, 1987; le Héraut têtu, 1992), qui meurt en 1994 à43 ans, et Ansomwin Ignace Hien (l'Enfer au paradis, 1988). La création théâtrale est dominée par Prosper Kompaoré et Jean-Pierre Guingané (le Fou, 1986; le Cri de l'espoir, 1991). Dans les sciences humaines, mentionnons Joseph Ki-Zerbo, auteur d'une monumentale Histoire de l'Afrique noire (1971).